June 28, 2005
ACCUEIL IDEOLOGIE MAIL GRATUIT NEWSLETTER BOUTIQUE NOS CONTACTS
Groupe LeannConsulting | Leconservateur.net | LepeupleBaoule.com | Cian.com| Lepdci.com| LeLyceeClassiqueDeBouake.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

LeConservateur.net
“ LA PAIX, CE N'EST PAS UN VAIN MOT MAIS UN COMPORTEMENT ”
LES JOURNEES DE REFLEXION / WASHINGTON, DC
DELEGATIONS
ET GROUPES
Canada
Alabama
Arizona
Boston
Californie
Caroline du N.
Chigago
Floride
Georgie
Indiana
Minnesota
New Jersey
New York
Pennsylvanie
Ohio
Texas
Virginie
Washington, DC
Wiscousin

Le temps des élucubrations est passé; il faut qu'on soit réaliste, il faut qu'on soit moins égoïste, il faut qu'on sache ce que veut la masse.
F ....F élix H. Boigny
Boigny

Camarade militant(e) , ne demande pas ce que ton parti peut faire pour toi, demande ce que tu peux faire pour ton parti. ...

 
Président BEDIE
"Mes encouragements"
Mr Djédjé Madi
" Je serai présent"
Mme Brutus
" Une bonne chose"
Mr Kone Moussa
"Une grande date"
Boa Amoikon Dihye
Comité d'Organisation
240-603-8655
Lucien Pouamon
" Il faut l'Union"
 
Suivez mon ---->>>
LA CRISE IVOIRIENNE LES GRANDES .DATES
DANS LA PRESSE...
 
M. Moussa Hassan Koné (baron du PDCI-RDA aux USA)  - l'Inter -jeudi 16 juin 2005 par Constant
"Les journées de réflexion du parti que nous avons organisées du 28 au 29 mai dernier a King Farm Hôtel nous ont permis de constater que le PDCI-RDA se porte très bien aux USA. Ces assises ont enregistré la présence massive de ceux-là mêmes qui tiennent la flamme du PDCI-RDA allumée au pays de l'Oncle Sam. ... Chapeau au Délégué général Yoro Séraphin, Président de ces assises, ainsi qu'à ses collaborateurs au nombre desquels je voudrais citer MM. Dogaux-Kouassi Jacques Roger et Amoakon Boa, Mme Gnoan, MM. Vincent Baillet et Anelone, parmi tant d'autres. Ces personnes ont travaillé dur aux côtés du Délégué Yoro Séraphin pour que cette grande première soit une réussite. [...]
Une partie de la presse nationale s'est récemment fait l'écho d'un mouvement d'humeur chez certains militants PDCI des Etats Unis suite à un séminaire de réflexion organisé les 28 et 29 mai dernier à Washington et pour la présidence duquel la haute direction du parti conviée, n'aurait finalement dépêché personne. Il était notamment reproché au Secrétaire général du PDCI Djédjé Mady d'avoir confirmé son arrivée à Washington et d'avoir finalement fait faux bond en raison de son incapacité à se procurer un billet d'avion pour rallier la capitale américaine.

Faux! Dément énergiquement le délégué général PDCI de Washington M. Brisoa Kouassi qui nous a saisi d'une lettre de protestation et de rétablissement de la vérité. " Les organisateurs de ces journées de réflexions savaient très bien, bien avant le séminaire que le Secrétaire général du PDCI ne viendrait pas. Eu égard à son calendrier très chargé après la signature de la plate-forme à Paris le 18 mai. A ce sujet le président du parti et le SG avaient été très clairs. Mais les organisateurs du séminaire, pour des raisons qui leur sont propres, ont continué à annoncer en grande pompe de publicité le contraire. Ils ont même annoncé que Djédjé Mady était déjà dans un hôtel de la place pour sauver leur manifestation. Et le jour de la cérémonie, pour justifier l'arnaque ils ont déclaré que le Secrétaire général a fait faux bond, faute de moyen pour s'acheter un billet d'avion. Paradoxe, comment quelqu'un qui était déjà sur-place dans un hôtel de Washington a-t-il finalement manqué d'argent pour se procurer un ticket de voyage ? En réalité tout ceci a été inventé pour porter atteinte à l'image de notre Secrétaire général. Car quel militant sérieux du PDCI peut-il se permettre de dénigrer publiquement son responsable ?

Cela dit, beaucoup de militants du PDCI qui avaient découvert l'arnaque se sont abstenus d'effectuer le déplacement jusqu'à l'hôtel du King Farm. Quelques uns se sont déplacés juste par curiosité" a tenu à faire observer le délégué général de Washington qui s'interroge "c'est à se demander quelles étaient les vraies motivations des organisateurs de ces journées qui se disent militants du PDCI mais qui dénigrent en public leurs responsables et qui tentent vainement de les humilier".

En réalité soutient M. Brisoa, le but inavoué était de dénoncer la candidature du Président Bédié. "Le thème du séminaire était : PDCI de 1990 à nos jours, mais les débats qui devraient être axés autour du bilan du parti ont très vite tourné sur la question de la candidature naturelle du Président Bédié. Or M. Bédié n'a jamais affirmé qu'il était le candidat naturel du PDCI mais si des observateurs avertis le désignent comme tel. Où est donc l'intérêt de réunir des militants pour traiter de la candidature naturelle de Bédié si ce n'est de le dénigrer, de lui denier cette qualité et de positionner un autre candidat ?". Le délégué général PDCI de Washington relève en outre que contrairement aux allégations des organisateurs, le séminaire n'a réuni qu'une vingtaine de participants et quelques militants curieux. Il révèle aussi que M. Kéita Boubakar, ancien président du MEECI n'a pas été animateur de ce séminaire car l'homme a à peine ouvert la bouche pour faire des observations.

Au total M. Brisoa Kouassi qui affirme ne pas être opposé aux débats démocratiques au sein du parti dit avoir horreur que certains groupes de militants guidés des motivations obscures mènent des initiatives en sous-marin pour pourfender des responsables du PDCI au profit d'autres cadres ambitieux.

Akwaba Saint Clair
 

Election présidentielle Les Etats-unis mobilisés pour la victoire de Bédié - L'intelligent d'abidjan 4:56 am

Washington abritera, du 28 au 29 mai prochain, des journées de réflexion autour du thème ” le Pdci-Rda et les enjeux sociopolitiques en Côte d'Ivoire de 1990 à nos jours ” pour relancer la machine politique du Pdci aux Etats-unis. L'objectif de ces journées est surtout de réunir des moyens logistiques, humains et financiers, pour la campagne du candidat Henri Konan Bédié à la présidentielle du 30 octobre 2005. [...]

 
 

Djédjé Mady à Washington pour préparer la Présidentielle 2005-

(L'Inter -- Jeudi le 26 Mai, 2005) - JMK AHOUSSOU -- Après le grand rassemblement de Paris autour de la signature de la plate-forme des Houphouëtistes, le Secrétaire général du PDCI-RDA, le Pr. Alphonse Djédjé Mady, engage un périple dès demain, jeudi 26 mai, aux Etats-Unis d'Amérique pour assister aux Journées de réflexion des Délégations générales de son parti au pays de l'Oncle Sam. “ Le PDCI-RDA et les enjeux socio-politiques en Côte d'Ivoire de 1990 à nos jours ”, voilà le thème de ces journées placées sous le haut patronage du Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, sous la présidence effective du Pr. Alphonse Djédjé Mady, Secrétaire général du PDCI-RDA, et des Délégués généraux des USA. Il faut rappeler que les Etats-Unis d'Amérique comptent trois Délégations générales du parti cinquantenaire dont la “ Délégation générale du Sud-Est ” avec la ville d'Atlanta pour siège, et “ M. Yoro Séraphin Marius ” pour Délégué général, la “ Délégation générale du Nord ” avec pour siège Washington DC et pour Délégué général, “ M. Brisoa Kouassi ”, et la “ Délégation générale de New-York ” avec “ M. Séa Patrice ” comme Délégué général. Ces journées de réflexion, présidées par le Délégué général Yoro Séraphin Marius, auront à cœur de faire le bilan de ces différentes Délégations générales du PDCI-RDA, après 15 ans de gestion allant de la période de 1990, date de la réinstauration du multipartisme jusqu'à cette guerre. “ Un bilan avec des mea-culpa et des solutions à apporter au solutionnement global de la crise ivoirienne en général ”, a fait savoir M. Amoakon Boa, un des principaux organisateurs de ces journées. Ces trois Délégations générales PDCI-RDA des USA comptent plus de “ 4 000 militants ” recensés à ce jour. “ Ce chiffre est à parfaire. Il faut surtout voir comment implanter davantage l'Union des Femmes du PDCI (UFPDCI) et la Jeunesse du PDCI (JPDCI) ici aux Etats-Unis. Voir aussi comment aider matériellement, financièrement et même humainement le parti dans sa vie et dans la gestion quotidienne de ses activités. La diaspora commence à constituer un vivier important qu'il ne faut pas négliger ”, a aussi fait remarquer M. Amoakon Boa. Cette présence effective du Secrétaire général du PDCI-RDA à ces journées de réflexion, qui marque aussi sa première visite aux structures de son parti aux USA depuis sa prise de fonction en avril 2002, sera appuyée par la présence massive et effective à ces Journées, qui se dérouleront à Washington DC, des délégués généraux venus d'autres pays, notamment du Canada, avec le Délégué général Sonan Yapo, et de toute l'Amérique du Nord. Des thèmes comme “ l'évolution du PDCI-RDA à partir de 1990 ”, “ Le PDCI-RDA et la crise de 2002 ”, “ Le PDCI-RDA et la nouvelle Côte d'Ivoire ”, agrémenteront ces Journées de réflexion qui se tiendront, il faut le rappeler, les vendredi 28 et samedi 29 mai prochains à Washington DC.

 
Etats-Unis : FPI et PDCI, un week-end politique chargé
Par Phil Nomel
Les militants de deux partis ivoiriens, le FPI et le PDCI-RDA, vivant au Etats-Unis organisent ce week-end des journées politiques. Ceux du plus vieux parti se retrouvent pendant deux jours, dans la capitale fédérale, Washington DC pour débattre des nouveaux enjeux qui s'imposent à leur groupement politique pendant que les militants du parti au pouvoir, le FPI se réunissent à quelques pas de la Statue de la Liberté, dans le ville de Newark dans l'Etat de New Jersey.

Pour M Dogaux Kouassi J-Roger coordinateur de la délégation du PDCI aux Etat-Unis, ces deux journées de réflexion permettront aux militants de discuter de la nouvelle donne politique depuis le coup d'Etat de 1999 et de faire des propositions pour un PDCI plus fort et mieux armé pour les élections d'octobre prochain. « Nous nous rencontrons ce week-end pour réfléchir aux nouveaux défis depuis la perte du pouvoir par le coup d'Etat de décembre 1999 et surtout trouver des mécanismes pour reconquérir le pouvoir en octobre prochain. » Pour lui, cette réunion ne sera pas celle qui cautionne un candidat. « Nous n'allons pas pour soutenir un candidat, nous allons pour discuter des problèmes politiques de notre pays et faire des propositions pour une Côte d'Ivoire plus réconciliée. » Ainsi pendant deux jours, les militants du parti fondateur vont réfléchir sur sur plusieurs thèmes et surtout galvaniser la masse pour le retour aux affaires d'Etat.
Plusieurs délégations sont annoncées pour se concerter autour du thème “Le PDCI-RDA et les enjeux Socio-Politiques en Côte d'Ivoire de 1990 à nos jours”

Les militants du FPI se retrouvent également ce samedi à New Jersey pour ce qu'ils appellent la « méga-rentrée politique » Pour M. Marcel Kragbé, l'enjeu de cette rencontre politique s'explique par l'approche des élections d'octobre prochain. « Nous sommes à quelques mois des élections présidentielles et nous pensons qu'il est grand temps de remobiliser les troupes. » Et pour donner un cachet spécial à la fête, les militants du FPI, pour l'événement, ont invité le Pr Pascal Kokora, ancien ambassadeur de Côte d'Ivoire aux Etats-Unis et membre fondateur du FPI. Il va prononcer une conférence qui aura pour thème « SORTIE DE CRISE ET ELECTIONS 2005 EN COTE D'IVOIRE: LES ENJEUX DE LA DEMOCRATIE. »
Cette conférence sera précédée par la présentation du nouveau bureau de la section de new-jersey. Plus de deux cent invités sont attendus à cette grande journée politique du FPI.
Comme on le voit, la bataille politique qui s'annonce en Côte d'Ivoire dans les mois prochains a déjà commencé sur les rives du fleuve Potomac. - Phil Nomel
 

LeC.: Bonjour Monsieur le Délégué Général . Voudriez-vous s'il vous plaît vous présenter à nos lecteurs?  

Mr. YSM. Bonjour Monsieur Dogaux-Kouassi J- R. Vous me permettrez avant toute chose, de vous remercier de l'opportunité que votre instrument de communication Le Conservateur (LeC) nous offre de parler à vos lecteurs d'une part, mais surtout aux Ivoiriens et amis de la Côte d'Ivoire d'autre part. Je suis Yoro Séraphin, Membre du Grand Conseil du PDCI-RDA et Délégué Général .   [...] Dogaux-Kouassi

 

Journée de réflexion du Pdci -Washington - Faute d`argent Djédjé Mady n`a pu représenter Bédié - L'intelligent d'Abidjan - 2/6/2005  - Aux dernières journées de réflexion des délégations du Pdci des Etats-Unis, tenues les 28 et 29 mai 2005, à Washington, les militants ont appris à leurs dépens que leur parti n'a dépêché personne pour les assister. Et pourtant, ces journées étaient placées sous le haut patronage de Bédié et la présence effective de son secrétaire général, le Pr. Alphonse Djédjé Mady. Ce dernier quoique ayant confirmé son arrivée, aurait été confronté au moment de son départ à un problème d'argent pour l'achat de son billet d'avion (sic !).

 
Yoro Séraphin Marius (Délégué général PDCI-RDA USA) : “ Nous entendons jouer un rôle prépondérant dans le retour du PDCI-RDA au pouvoir” L'Inter - 31/5/2005  - La tenue de ces journées de réflexion répond à un réel besoin de réorganiser le PDCI-RDA aux USA. Dans cette perspective de réorganisation de notre parti, il y une nécessité de créer une cohésion d'actions au niveau des trois Délégations générales du parti mises sur pied depuis 1999. En effet, depuis le coup d'état militaire de 1999 contre le régime notre parti, bon nombre de militants ou de sympathisants ont adopté une attitude tantôt d'observateur, tantôt d'attentiste. [...]
 

La “ candidature naturelle ” de Bédié divise les militants des USA - (L'Inter -- Samedi le 4 Juin, 2005)
JMK AHOUSSOU --

C'est le King Farm Hôtel à Rockville, une banlieue de Washington DC, la Capitale fédérale américaine, qui a accueilli pendant ces deux jours ces assises des “ Journées de Réflexion du militant PDCI-RDA résidant aux USA ”. Venus du Minnesota, de la Floride, de Boston, de Chicago, de Louisiane, de Memphis, de New-York, de Philadelphie et de la Virginie, ce sont près d'une centaine de militants, pour la plupart des Présidents de comités de base, des délégués généraux ou de simples militants de base, qui ont pris part à ces journées placées sous le haut patronage du Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, et sous la présence effective du Pr. Alphonse Djédjé Mady, Secrétaire général du PDCI-RDA, qui a fait faux bond à la dernière minute à ses nombreux militants qui l'attendaient pour, dit-on, une affaire de billet d'avion. N'empêche, le Président de ces Journées de Réflexion, M. Yoro Séraphin Marius, Délégué général PDCI-RDA du Sud, a tenu avec brio le magister avec à ses côtés, M. Keïta Aboubacar, le
dernier Président en date de l'ex-Mouvement des Elèves et Etudiants de Côte d'Ivoire (MEECI), qui vit maintenant aux USA, et le “ dinosaure ” du parti cinquantenaire outre-atlantique, celui que ses camarades appellent affectueusement “ le plus grand militant du PDCI-RDA aux USA ”, M. Moussa Hassan Koné. Des débats houleux et passionnés qui ont jalonné ces deux jours de travaux, plusieurs grandes résolutions ont été retenues, dont entre autres, le développement de l'axe Abidjan-USA, la mise en place d'une cellule de communication aux USA pour le compte du PDCI-RDA, l'implication financière des militants de la diaspora, et surtout une meilleure communication entre la Direction du parti et les bases aux USA. Mais la résolution qui a suscité le plus de débat concernait la multiplicité des candidatures à la convention d'investiture du PDCI-RDA prévue pour le mois d'août prochain, et qui doit investir le candidat du parti cinquantenaire à la Présidentielle du dimanche 30 octobre prochain. Il faut dire qu'à ce sujet, la question de la candidature unique, pour ne pas dire de la “ candidature naturelle ” du Président Henri Konan Bédié a divisé les militants présents à ces assises. La majorité des délégués présents a refusé la casquette de “ candidat naturel du parti ” au Président du PDCI-RDA et ce, malgré tout l'argumentaire politique développé par le “ dinosaure ” Moussa Hassan Koné à ce sujet. De fait, une résolution a donc été adoptée demandant la multiplicité des candidatures à cette convention que les militants PDCI-RDA des USA voudraient donc voir comme une “ convention élective ”. L'un des faits marquants de ces “ Journées de Réflexion ” a été l'absence fort remarquée de M. Brizoua Kouassi, Délégué général de Washington DC nouvellement nommé et dont la nomination continue de faire des vagues outre-atlantique. Ses deux compagnons de toujours ont aussi brillé par leurs absences. Il faut dire qu'une motion de remerciement a été adressée au Président Henri Konan Bédié pour avoir accepté d'être le “ Patron ” de ces journées. Une autre motion de soutien dans l'exercice de ses charges de Président du PDCI-RDA a été aussi adressée au Président Bédié. On espère maintenant que les retombées des assises de King Farm Hôtel se feront sentir plus rapidement sur le terrain.
 
 

Délégations générales PDCI-RDA USA : Les palabres Bédié-Banny se transposent aux Etats-Unis (L'Inter -- Mardi le 7 Juin, 2005) -- JMK AHOUSSOU --

Le King Farm Hôtel à Rockville, une banlieue de Washington DC, la Capitale fédérale américaine, a permis pendant les deux jours qu'ont duré les assises des “ Journées de Réflexion du militant PDCI-RDA résidant aux USA ” de voir comment les palabres entre le Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, et le Gouverneur de la Banque Centrale des Etats de l'Afrique de l'Ouest (BCEAO), M. Charles Konan Banny, tous les deux candidats déclarés à l'investiture de ce parti lors de sa convention d'août prochain, se sont transportés au pays de l'Oncle Sam. Venus du Minnesota, de la Floride, de Boston, de Chicago, de Louisiane, de Memphis, de New-York, de Philadelphie et de la Virginie, la centaine de militants, pour la plupart des Présidents de comités de base, des délégués généraux ou de simples militants de base, qui avaient effectué le déplacement pour prendre part à ces journées placées, sous le haut patronage du Président Henri Konan Bédié, Président du PDCI-RDA, et sous la présence effective du Pr. Alphonse Djédjé Mady, Secrétaire général dudit parti qui a fait faux bond à la dernière minute, n'ont pu s'entendre sur le principe d'une candidature unique à cette convention d'août prochain. N'empêche que malgré tout le dynamisme du Président en charge de ces Journées de Réflexion, M. Yoro Séraphin Marius, Délégué général PDCI-RDA du Sud, de M. Keïta Aboubacar, le dernier Président en date de l'ex-Mouvement des Elèves et Etudiants de Côte d'Ivoire (MEECI), qui vit maintenant aux USA, de M. Moussa Hassan Koné, la résolution concernant la candidature unique du Président Henri Konan Bédié à la convention n'a pu aboutir. Même si cette résolution a suscité beaucoup de controverses, c'est plutôt la résolution concernant la multiplicité des candidatures à la convention d'investiture du PDCI-RDA qui a été retenue. Du coup, l'on découvre avec ahurissement que les palabres entre le Président du PDCI-RDA et le Gouverneur de la BCEAO se sont transportés même aux USA, divisant la centaine de séminaristes présents à King Farm Hôtel, et surtout les 4000 militants PDCI recensés au pays de l'Oncle Sam. La majorité des délégués présents a refusé la casquette de “ candidat naturel du parti ” au Président du PDCI-RDA. La résolution adoptée demandant la multiplicité des candidatures à cette convention insinue que les militants PDCI-RDA des USA voudraient donc une “ convention élective ”. le Gouverneur Charles Banny a-t-il miné le terrain américain au détriment du Président du PDCI-RDA ? Voilà une question préoccupante. Au-delà de cette guéguerre d'investiture qui semble avoir traversé l'Atlantique, les Délégations générales PDCI-RDA des USA semblent minées par des querelles intestines dont l'éclatement au grand jour semble être dû à l'absence fort remarquée de M. Brizoua Kouassi, Délégué général de Washington DC nouvellement nommé et dont la nomination continue de faire des vagues outre-atlantique. Les journées se tenant sur son territoire, son absence a été mal comprise. De sources proches de lui, il semblerait qu'il reproche au Délégué général du Sud, M. Yoro Séraphin Marius, de "squatter" sur ses plates-bandes et de fuir son terrain politique à lui, c'est-à-dire la Géorgie, en venant faire de la mobilisation sur un terrain étranger. Tout compte fait, cette absence qui été fortement ressentie de même que celle de ses deux compagnons de toujours, prête à confusion.

 
ILS ONT DIT...
 
 
Page Accueil J. de Réflexion
REPORTAGE