February 19, 2008

ACCUEIL ARCHIVES MAIL GRATUIT NEWSLETTER MOT DES BABINAUTES FAIRE LA PUBLICITE NOS CONTACTS
Copyright 2004©LeConservateur.net All rights reserved. Privacy policy

 

LeConservateur.net
“ LA PAIX, CE N'EST PAS UN VAIN MOT MAIS UN COMPORTEMENT ”
IDEOLOGIE
 
LIVRE
SHENKA
 
TELEVISION
SUIVEZ MON EMISSION
SUIVEZ LES EMISSIONS DE SANTE
 
PUBLICITE
"J-R Reçoit"
Micro ouvert exclusive sur Afrikmedia.com
DEBAT SUR LA POLITIQUE AFRICAINE
Cliquer sur la radio pour écouter nos émissions
Cliquer sur la radio
Pour participer appelez
Le Numero
712-432-3900

code d'accès

2136318
suivi de la touche #
 

Les Bonnes affaires
VENDRE OU ACHETER
Tel: 240-351-6471
 
 
 
 
 
 
La vérité sur la mort de Joëlle C.
samedi 16 février 2008 - Par Le Temps -
La musique ivoirienne est encore en deuil avec Joëlle C. qui a rendu l`âme dans la nuit du jeudi à vendredi à la PISAM. La petite au visage d`éternelle candide. Elle nous avait habitués à des surprises. Mais pas de la sorte. Surtout que cette surprise a un air 100% funeste. Joëlle C., une casanière indécrottable n`était pas une habituée aux coups, aux frous-frous des strass et des paillettes, aux pages à scandales des magazines peoples. On comprend pourquoi dans ses derniers moments, elle a réussi à "dribbler " tout le monde. Traînant sa maladie dans les cliniques abidjanaises, à l`insu de la presse à scandales. Elle souffrait terriblement. Et lorsque le mal s`est aggravé, elle a été internée à la clinique Farra. Là-bas, tout va de mal en pis. "Moi, c`est le samedi que j`ai été informée. Je suis allée la voir. Son cas était tellement grave que j`ai négocié une prise en charge pour la PISAM. Et c`est là-bas qu`on a fait le diagnostic… ", lâche Marie Louise Asseu qui était pour elle, une sorte de mère spirituelle. Le diagnostic est implacable. La petite souffrait d`une insuffisance rénale. Et c`est au sommet où les médecins s`apprêtaient à faire une dialyse qu`elle a rendu l`âme dans la nuit du jeudi à vendredi à 21 h 20. "C`est à partir de 22h que nous avons diffusé la nouvelle de sa mort ", dit l`un de ses proches. A Cocody, non loin de la RTI, le domicile de Georges Aziz, son manager ne désemplit pas depuis ce matin. Il est pris d`assaut par tous ceux qui ont connu ou aimé Joëlle C. En attendant ses parents qui ont été informés hier, officiellement à Abobo par Marie Louise Asseu. C`est donc Aziz qui reçoit les condoléances des amis du milieu du show-biz.
"J`ai trop souffert ! J`ai trop souffert. Elle me disait que ça va aller Aziz…", Fond-il en larmes. Les yeux rougis par les flots de larmes, il enchaîne les cigarettes… Peut-être pour tenir. A la vue de David Tayorault, il n`arrive plus à maintenir ses émotions et s`effondre dans ses bras. A côté, Marie-Louise tente de contenir ses larmes. Mais en vain. Dans la foulée, une autre jeune fille, sûrement une proche crie jusqu`à s`écrouler au sol. Depuis le matin, les artistes ivoiriens, les managers, les journalistes… défilent au domicile d`Aziz. Inconsolable, il se sent presque "trahi". Puisque pour Joëlle C., il était même prêt à tout. Il venait de lui décrocher un contrat presque en or avec un important opérateur de téléphonie mobile. Dans la journée du jeudi, elle devait même donner un spectacle au Golf Hôtel. Et triste ironie du sort hier matin, des tourneurs béninois ignorant qu`elle venait de décéder, ont joint le manager sur son portable. Il était question de la programmer à Cotonou. Hélas… Joëlle C., jeune célibataire, laisse dernière elle, un gamin de 12 ans. Elle laisse aussi une carrière avec plusieurs albums dont le dernier, Kita continue encore de se vendre. Depuis hier, ses chansons sont de plus en plus demandées. "Depuis ce matin, les demandes sont montées en ce qui concerne Joëlle C.", constate le gérant d`un kiosque à cassettes. Et hier, les différentes chaînes abidjanaises (radios et télé) lui ont rendu un véritable hommage en ne jouant que du Joëlle C. Avec à la clé, des émissions et des reportages qui lui sont concernés. Après son divorce d`avec un certain Alioun en France, elle avait pris le coup. Et s`était donc alors retirée à l`église chez Guy Vincent, en attendant de rencontrer l`élu de son coeur. Aux dernières nouvelles, elle avait même quitté Guy Vincent pour une église évangélique. Joëlle C. était un pur produit du show-biz. Mais elle vivait en dehors du show-biz, la foi en Dieu. Depuis quelques années, elle menait presque une vie de moine. Loin des ombres et des lumières du monde dans lequel elle vivait pourtant. Les témoignages sur son compte vont pleuvoir. La SOTRA et les transporteurs ont donné le ton hier, en observant une minute de silence pour elle. Puisqu`elle avait le talent. Mais croquait aussi la vie sobrement. A sa manière. Chez les Bété, on dit : "On ne meurt pas comme ça".

Guéhi Brence

Carla Bruni nue

Actualite des Stars

23 Janvier 2008 - Carla Bruni, qui vit un romance avec Nicolas Sarkozy, a posé nue pour le magazine espagnole DT, avec une alliance

La revue espagnole pour hommes « DT » a fait plus fort que Lancia en proposant à Carla Bruni une séance de photos plutôt sexy en fin d'année 2007.

La compagne du président Nicolas Sarkozy pose nue, uniquement vêtue d'une paire de botte noire, pour le numéro à paraitre en Février 2008. Mais ce qui est encore plus troublant, c'est l'alliance que porte Carla Bruni sur cette photo. Pourtant, rien à voir avec la romance de Nicolas Sarkozy. Le magazine assure que les photos ont été prises bien avant.

Les photos ne paraîtront qu'au mois de Février, mais une photo circule déjà.

Depuis, la belle italienne est devenue première dame de France. Le magazine espagnol divulgue une seconde photo de Carla Bruni-Sarkozy nue, quelques jours après son mariage « secret » avec le chef de l'état. Parue en Février 2008, ses photos auraient en fait été réalisées lors d'un shooting photo pour Vogue, en Aout 2007, soit plusieurs mois avant la rencontre officielle entre Sarkozy et Bruni.

La preuve est faite, il s'agit d'un coup de buzz, pour ne pas dire d'intox, du magazine DT. Cette photo est issue d'une série réalisée par Inez van Lamsweerde & Vinoodh Matadin pour le magazine Vogue France, en Aout 2007. Un journaliste espagnol a même déclaré « Le magazine DT les reprend car elle a une alliance à son doigt sur les photos, pour faire croire au mariage avec le président Nicolas Sarkozy ».

Carla Bruni "première dame" de France

Britney Spears : Oops, photos sans culotte !

28 Novembre 2006 - La folle épopée de Britney Spears et Paris Hilton n'en finis plus. les deux inséparables écument les lieux branchés la nuit, n'en finissant pas de se faire remarquer. Cette fois ci, c'est Britney Spears
La folle épopée de Britney Spears et Paris Hilton n'en finis plus. les deux inséparables écument les lieux branchés la nuit, n'en finissant pas de se faire remarquer. Cette fois ci, c'est Britney Spears qui se fait prendre en photo avec une jupe (si l'on peut encore appeler ça une jupe) ultra courte laissant apparaitre très clairement son entre-jambe en sortant de la voiture, sous le yeux ébahis de dizaines de photographes. La preuve en image

12 Janvier 2008 - C'est les soldes. Des photos de Britney Spears nue ne trouveraient pas preneur.

Il fut un temps où des photos de Britney Spears nue frisaient le million de dollars et mettaient toutes la presse spécialisée en émoi. Adnan Ghalib, paparazzi, qui serait le petit ami régulier de la chanteuse, pensait peut-être avoir décroché le gros lot. Selon plusieurs sources américaines, il aurait tenté de vendre des photos de Britney Spears nue, sans succès. Un seul magazine, australien, serait intéressé, pour un prix compris entre 50 000 et 60 000 dollars. Une bagatelle pour des photos de ce genre ! Les frasques de la chanteuse semblent avoir définitivement mis à mal son côté glamour. En omettant le fait que toute la planète ait déjà vu la chanteuse nue sous toutes les coutures, les gros plans de ses parties intimes , dévoilées lors des fameuses « Spearouette » (opération consistant à sortir d'une voiture les jambes écartées, en mini jupe et sans culotte), ont eu raison du mythe.

 

Forbes : classement des milliardaires

Forbes vient de publier le classement des plus grosses fortunes personnelles du monde. Sans surprise, Bill Gates est toujours premier
Jeudi dernier, le magazine américain Forbes a publié la liste des 793 milliardaires recensés sur terre, ce qui constitue un nouveau record selon le magazine. En effet, il y a 20 ans, ce nombre était de "seulement" 140, pour atteindre 476 individus en 2003 et enfin 691 en 2004.

Parmi ces 793 fortunes, on dénombre 78 femmes. Et c'est sans surprise que Bill Gates, le patron de Microsoft , occupe à nouveau la première place.

Les 10 premières fortunes personnelles sont les suivantes :
  1. Bill Gates - Etats-Unis - Microsoft : 50 milliards de dollars ;
  2. Warren Buffett - Etats-Unis - Berkshire Hathaway : 42 milliards de dollars ;
  3. Carlos Slim Helu - Mexique - Telmex : 30 miliards de dollars
  4. Ingvar Kamprad - Suède - Ikea : 28 milliards de dollars ;
  5. Lakshmi Mittal - Inde - Mittal Steel Company NV : 23,5 milliards de dollars ;
  6. Paul Allen - Etats-Unis - Microsoft : 22 milliards de dollars ;
  7. Bernard Arnault - France - LVMH : 21,5 milliards de dollars ;
  8. Le prince Alwaleed Bin Talal Alsaud - Arabie Saoudite : 20 milliards de dollars ;
  9. Kenneth Thomson - Canada - Thomson : 19,6 milliards de dollars ;
  10. Li Ka-shing - Hong Kong : 18,8 milliards de dollars
Note : les pays indiqués sont les pays d'origine des personnes, non leur lieu de résidence actuel.

Je vous ferai grâce de la description des 783 personnalités restantes, mais sachez que l'on retrouve plus loin dans le classement quelques personnes connues comme :
  • 12 : Michael Dell - Etats-Unis - Dell : 17,1 milliards de dollars
  • 26 : Sergey Brin - Etats-Unis - Google : 12.9 milliards de dollars
  • 27 : Larry Page - Etats-Unis - Google : 12,8 milliards de dollars
  • 140 : Steve Jobs - Etats-Unis - Apple : 4,4 milliards de dollars
Au niveau des pays les plus représentés, c'est également sans surprise :
  • Etats-Unis : 371 personnes ;
  • Allemagne : 55 ;
  • Russie : 33 ;
  • Japon : 27 ;
  • Inde : 23 ;
  • Brésil : 16 ;
  • France : 14 ;
  • Mexique : 10 ;
  • Chine : 8.
Je connais une machine qui n'a pas fini de fonctionner jour et nuit pour calculer quelques 50 petits milliards de dollars ;-)
Source : Forbes
Howard Stern reçoit une prime de 83 M$ US
Noël est arrivé mardi pour le controversé animateur de radio Howard Stern. Son employeur, Sirius (SIRI), lui a donné un «cadeau» de 83 M$ US en guise de récompense. Il s'agit d'une prime qui s'ajoute aux 720 M$ US qu'il a déjà obtenu en vertu de son contrat de 5 ans, un contrat qui contient des options sur actions de Sirius. La prime de 83 M$ US touchée par Stern est une récompense pour avoir contribué à attirer des auditeurs à la radio par satellite chez Sirius, selon ce que rapporte AdvertisingAge. Sirius bataille ferme avec XM (XMSR) en Amérique du Nord pour attirer les gens vers la radio par satellite.Sirius a terminé l'année 2006 avec environ six millions d'abonnés. Les analystes s'attendaient toutefois, en moyenne, à près d'un million d'abonnés de plus. À titre de comparaison, XM a plus de 7,6 millions d'abonnés. Source: LaPresseAffaires.com
 
Trump, Rosie, You and Tube
Tout avait commencé par un conte de fées de ‘relations publiques'.
A la fin 2006, une année ‘people' placée sous le signe des bimbos délurées (oui, Britney, Paris, Lindsay, on parle - encore - de vous), des rumeurs ont commencé à circuler sur le compte de Tara Conner, la Miss USA de l'année.
Le 14 décembre, nos amis du site TMZ.com/AOL « révèle » que Miss Conner pourrait devoir rendre sa couronne et son titre à cause de son comportement « inacceptable ».
Les jours suivants, les détails éclosent un peu partout (TMZ.com, The New York Daily News, FoxNews...) : on auraity trouvé des traces de cocaïne dans son sang, elle aurait embrassée en public Miss Teen USA et elle ferait défiler les hommes dans son appartement au Trump Palace. Ah oui, on parle de Miss US, pas de Miss America. Il existe deux concours nationaux de beautés aux Etats-Unis, l'original, l'historique, celui de Miss America, et sa copie, un peu plus trashy, Miss US.
Dont les droits appartiennent à Donald Trump.
Dont la nouvelle édition de The Apprentice débute le 7 janvier 2007.

Le 19 décembre, l'ami Donald organise une conférence de presse avec Tara Conner, toute larmoyante : il annonce que la jeune fille est autorisée à garder son titre. Parce que Donald, il croit dans les deuxièmes chances.
Lancez les rotatives !
Des milliers d'articles titrés si facilement «  You're not fired !  » (en référence à la phrase symbole de son émission de real-tv) inondent la presse américaine.

C'est un joli raz-de-marée publicitaire pour The Apprentice , une émission vieillissante dans laquelle NBC ne croit plus : elle n'est plus diffusée lejeudi soir, elle n'a pas fait partie de la grille de rentrée du network, sa dernière édition en date a réuni deux fois moins de spectateurs que la première...

L'histoire aurait pu s'arrêter là.

Sauf que si 2006 était l'année des nouvelles Tara Reid, c'était aussi celle de The View et de YouTube .
Le 20 décembre, Rosie O'Donnell (la recrue phare de l'émission qui avait alimenté les petits scandales des mois précédents avec « Rosie se met à dos la communauté asiatique » et « Rosie vs Kelly Ripa vs Clay Aiken ») accuse gentiment Trump d'avoir mis en scène cette histoire pour mettre en lumière The Apprentice , s'étonne qu'il puisse se placer en « juge de la moralité » et ajoute qu'il n'est qu'un ' snake-oil salesman ', plusieurs fois ruiné et sauvé uniquement par des héritages familiaux.
Ce pourrait n'être que cinq minutes d'une intervention satirique diffusée dans une émission de pleine journée.
Dans l'ère YouTube, elle risque d'être la vidéo de la soirée et ce dont tout le monde parlera devant la machine à café le lendemain matin.

Donald Trump intervient à peine quelques heures plus tard dans Access Hollywood , une émission à la Entertainement Tonight diffusée vers 17 heures. Avec cet horaire, ses extraits les plus savoureux peuvent être disponibles sur YouTube le même soir pour l'Amérique laborieuse.
Et il n'y va pas de main morte.
Il indique qu'il va poursuivre en justice Rosie, que c'est une femme ignorante, mauvaise, stupide, vulgaire, que c'est une ratée et quelle' « devrait faire attention parce qu'il va envoyer ses amis kidnapper sa compagne ! ». OK. Soit. C'est plus ou moins de bonne guerre.

Le lendemain dans The View , Rosie, interpelée sur la réaction de Trump, grimace et souligne simplement que sa compagne est venue dans le public.

De la pub pour The View . De la pub pour Trump et The Apprentice . Une dernière histoire ‘people' pour vendre du papier avant Noël !

L'histoire aurait du s'arrêter là.

Sauf que Trump décide de l'amener à un autre niveau. Il intervient sur CNN dans le Larry King Show , compare sa situation à la guerre en Irak en expliquant que ce sont des mensonges qui ont déclenché les deux événements.
« C'en n'est jamais fini avec moi, Larry ! »
Le lendemain, il raconte dans Good Day LA , l'émission du matin la plus regardée à Los Angeles, que Barbara Walters, son amie (et accessoirement la créatrice/productrice/présentatrice de The View ) ne peut pas supporter sa collègue, avant de déclarer dans une interview au New York Times , à l'une de ses plus fameuses chroniqueuses, Maurren Dowd, une lauréate du prix Pulitzer, que Rosie O'Donnel est un « gros tas » (‘a big fat slob').
La violence et la gratuité des insultes sont étonnantes. Surtout qu'elles sont relayées par des institutions prestigieuses.

Noël se passe.

Rosie publie un petit poème sur son blog le 27.
Extraits.

when u say the emperor has no clothes
the comb over goes ballistic
via phone to mr king
[...] beauty pageants
where women were paraded around
judged valuable or not
by old white men
it is always old white men

[...]
remember the seventies
a young girl in nyc
meets a pimp
he cons her into a life of illusion
she works for him
no fun - no fucking - no future
she is owned
when she sneaks out -
to party the night away
he freaks

A partir de cet instant, Trump devient de plus en plus agressif, vindicatif, injurieux et contradictoire.
Dans le New Post Post , le 28, il utilise les expressions « naine dérangée qui a un comportement suicidaire. » (‘ midget, a low-life. I think she had a death wish ').
Le 29, sur CNN, en interview pendant dix minutes avec Anderson Cooper, il continue ses attaques sur son physique et sa santé mentale (‘ She's a very unattractive woman. Rosie is a loser. A bully. A slob. Rosie has a mental problem '). Le présentateur lui demande à quel point ce scandale est une operation publicitaire.
Trump s'offusque et explique qu'il n'a pas besoin de l'aide de Rosie pour ses audiences ( The Apprentice n'a fait que perdre des spectateurs depuis sa mise à l'antenne), que c'est elle qui a besoin de lui ( The View fait ses meilleurs scores depuis son arrivée à elle en septembre, bien avant cette histoire.)
On peut se demander à ce moment si Trump n'est pas en train de faire une crise de paranoïa en direct ; il semble complètement obsédé par les audiences, il félicite Cooper en plein milieu de l'interview pour ses bons résultats, et continue à ânonner, encore et encore, les mêmes attaques sur la laideur et les échecs professionnels de Rosie.

Le 3 janvier (et oui, ça continue !), Barbara Walters, de retour de vacances, soutient publiquement Rosie O'Donnell.
Le lendemain, en tournée de promo pour The Apprentice : The Nepotic Edition (les deux autres juges sont ses deux enfants !) sur le Today Show de NBC, Meredith Viera (une ancienne de The View , le monde est petit !) revient sur l'histoire et souligne la baisse des résultats de l'émission.
Rageur, Trump, explique que c'est la faute du network (on est en ‘pseudo direct' sur NBC), qu'il a surexposé The Apprentice l'année précédente avec trois éditions, dont celle, catastrophique (ce sont ses mots), présentée par Martha Stewart. Qu'elle a fait beaucoup de mal à son émission.
(‘ Ten million [last season] is a good number and that's despite the fact that NBC brilliantly ran three of them in one season and one of them was a catastrophe by Martha Stewart, which failed and was taken off the air. So that Martha Stewart [‘Apprentice'] show really hurt the show. ')

Il parait peu crédible qu'il s'agisse d'une opération publicitaire pour l'émission, qui aurait chercher à redonner à son présentateur l'image de franc tireur de la finance qu'il faut craindre et rendre toute son ampleur à son ‘ You're fired '.

Ca sent plutôt la stratégie de sortie d'un grand mégalo. Trump se rend compte que The Apprentice ne sera sûrement pas renouvelée, et il refuse d'attendre sagement l'annonce de la décision de NBC.
Il décide donc de préparer son départ : la télévision n'est pas pour lui, c'est un milieu où pullulent les loosers comme Rosie O'Donnell et les incompétents comme les dirigeants de NBC ou Stewart. Il n'est pas responsable de l'échec de son émission. C'est donc lui qui part.
On imagine aussi qu'il voudrait bien éviter les titres dans le style ' He is fired ! ' à l'annulation de The Apprentice (son ego pourrait en prendre un coup...)

Dans ce cas, peu importe les résultats de dimanche prochain, Trump pourra toujours se présenter comme le gagnant de l'histoire.
L'émission marche, c'est grâce à lui.
L'émission ne marche pas, c'est la faute des autres et il se casse.

Pas très classe (voire carrément odieux), mais plutôt futé.
Et un peu triste pour le New York Times .

PS : La Trump Organization considère avec intérêt l'offre de Hugh Hefner faite à Tara Conner de poser dans Playboy . Un Hefner que l'on retrouvera dans l'épisode 2 dans la nouvelle saison de The Apprentice . Trump avait tout prévu !
Maudite Rosie, maudit YouTube  !
Ou pas.
 
 
Le tango des jumelles Bush

Journaliste d'enquête réputé, Brian Ross, de la chaîne ABC, est très bien informé sur un sujet plutôt léger, à savoir le voyage turbulent des jumelles Bush en Argentine. Dans son dernier scoop , Ross révèle que l'ambassade des États-Unis à Buenos Aires a demandé à Jenna et Barbara de couper court à leur voyage et de rentrer de suite aux États-Unis. Selon les sources de Ross, les jumelles n'en feront qu'à leur tête et resteront à Buenos Aires jusqu'à jeudi, comme prévu.Rappelons que les jumelles présidentielles ont choisi l'Argentine comme destination pour célébrer leur 25e anniversaire de naissance. Leur séjour au pays du tango a fait les manchettes après que Barbara eut constaté le vol de son portefeuille et de son téléphone cellulaire par un pickpocket. Par la suite, les journaux argentins en ont remis. L'un a notamment rapporté que les jumelles avaient été vues courant nues dans les corridors de leur hôtel. Selon Ross, le nouvel ambassadeur américain en Argentine, Anthony Wayne, trouve que les jumelles suscitent un intérêt dangereux. Dimanche, Barbara et Jenna ont assisté au match de foot entre Boca Juniors et Colon, au stade de la Bombonera. Elles étaient assises à côté de l'ancienne vedette argentine Diego Maradona, grand ami de Fidel Castro et Hugo Chavez. Source Richard Hétu

 
 
Oprah Winfrey: la cible dans une affaire d'extorsion
Un homme d'Atlanta a été accusé d'avoir tenté d'extorquer 1,5 million $ à l'animatrice Oprah Winfrey. Des appels téléphoniques qui ont été enregistrés démontrent que l'homme, qui discutait alors avec un employé de Winfrey, affirmait qu'il voulait mettre la star dans l'embarras, selon des documents légaux et des reportages parus samedis dans les médias.

Keifer Bonvillain a été accusé dans une cour fédérale d'avoir tenté d'extorquer de l'argent à Winfrey en la menaçant de nuire à sa réputation, selon des documents légaux. Une plainte criminelle portée à la U.S. District Court de Chicago n'identifie pas Winfrey mais se réfère plutôt à la «Personne A», un personnage public qui est propriétaire d'une compagnie basée dans la Ville des vents. Les journaux Chicago Sun-Times et Chicago Tribune ont toutefois identifié cette personne comme étant Oprah Winfrey, citant des sources proches de l'enquête. Ni Winfrey, qui se trouvait en Afrique du Sud pour l'ouverture officielle d'une école de 40 millions $ qu'elle a financée avec ses propres avoirs, ni son attaché de presse n'ont pu être rejoints par l'agence de presse Reuters afin de recueillir leurs commentaires en lien avec cette affaire.
Selon la plainte portée le 14 décembre, Bonvillain a écrit pour la première fois à sa cible en octobre. Il affirmait alors qu'un employé disait des choses terribles au sujet de cette dernière. Un autre employé de la «Personne A» a ensuite contacté Bonvillain, qui au départ, disait vouloir faire de la recherche en vue de l'écriture d'un livre. Bonvillain a ensuite dit qu'il pourrait vendre des enregistrements des propos tenus par l'individu qui en avait supposément contre la star aux journaux à potins. Il a alors offert de vendre ceux-ci à un membre de l'entourage de la «Personne A», selon la plainte.

Bonvillain a ensuite contacté de nouveau l'entourage de cette personne (Oprah) à quelques reprises. L'affaire fut placée entre les mains du FBI, qui a écouté ses appels.

Dans le but de coincer le maître-chanteur, un représentant de la «Personne A» a accepté de verser 1,5 million $ pour les enregistrements. Bonvillain devait remettre ceux-ci le 15 décembre, jour de son arrestation, dans le stationnement d'un hôtel d'Atlanta en échange du paiement.

L'homme fut arrêté à Atlanta le 15 décembre et relâché grâce à une caution de 20,000$. Il doit se présenter lundi (aujourd'hui) en cour à Chicago. Bonvillain et son avocat n'ont pu être contactés pour Reuters en vue d'obtenir leurs commentaires.
 
L'animatrice Oprah Winfrey inaugure une école pour filles
HENLEY-ON-KLIP (AFP) - mardi 02 janvier 2007 - 20h47 - L'animatrice de télévision américaine Oprah Winfrey a inauguré mardi près de Johannesburg une école en faveur de jeunes Sud-Africaines pauvres.

Cette école fait suite à une promesse que l'animatrice avait faite à l'ancien président Nelson Mandela il y a six ans. "Cette école va offrir des opportunités à certaines de nos jeunes qui n'auraient jamais pu y penser sans Oprah", a déclaré le héros de la lutte anti-apartheid dans un message lu durant la cérémonie d'ouverture. "La clé pour l'avenir de n'importe quel pays est d'éduquer sa jeunesse. Oprah n'est pas seulement en train d'investir dans une poignée de jeunes individus, mais dans l'avenir de notre pays", a-t-il ajouté. L'animatrice avait les larmes aux yeux en coupant le ruban de l'"Oprah Winfrey Leadership Academy for Girls" à Henley-on-Klip, au sud de Johannesburg. De nombreuses personnalités comme l'acteur Sidney Poitier, la chanteuse Tina Turner ou le cinéaste Spike Lee étaient présentes. Entourée d'élèves arborant l'uniforme vert et blanc de l'école, Oprah Winfrey -- née dans une famille pauvre et qui gagne au

moins 1,5 milliard de dollars selon le magazine Forbes -- a expliqué vouloir donner une chance à des filles aux origines similaires. "Je voulais donner cette opportunité à des filles qui sont comme moi, des filles pauvres et désavantagées, mais qui ont ce droit" à être éduquées, a-t-elle déclaré, précisant que les 152 futures élèves, âgée de 11 à 13 ans, avaient été sélectionnées parmi 3.500 filles de tout le pays. "Je suis allée chez elles, j'ai rencontré leurs parents et leurs professeurs. Je connais leur histoire parce que leur histoire est mon histoire", a-t-elle ajouté. L'école d'une valeur de 280 millions de rands (40 millions USD ou 30 millions EUR), financée par l'animatrice, s'étend sur 21 hectares et compte 28 bâtiments, dont un dortoir, une salle d'informatique et un auditorium. "Quand vous éduquez une fille, vous commencez à changer la face d'un pays", a affirmé Oprah Winfrey.